Divers Geekeries Non classé Parodie Physique Société

10 principes physiques pour 10 candidats

La tribune du NY Times sur le Mitt Romney quantique est trop amusante pour ne pas tenter la même chose sur notre propre campagne . A chaque candidat sa théorie physique !
(de droite à gauche, je précise que c’est un billet humoristique, des fois que …)

  • Marine Le Pen : le principe d’exclusion de Pauli. Marine Le Pen a inventé l’identité fermionique : on ne peut pas en avoir deux à la fois (binationalité, français et musulman, etc…)
  • Nicolas Dupont Aignan : le pont d’Einstein-Rosen, ou trou de ver. Utilisé dans la série Sliders pour explorer des univers parallèle (e.g. sans euro). Attention à ne pas le confondre avec un trou noir.
  • Nicolas Sarkozy : la théorie du (moi ou le ) chaos. Extrême sensibilité aux conditions initiales, peut changer d’orientation à tout moment en fonction des perturbations extérieures. A J-19, personne n’est capable de prédire ce que sera son programme. Aime beaucoup la turbulence (voir plus bas)
  • François Bayrou : la thermochimie. Très utile, très rigoureux, indispensable, mais chiant comme la mort. Et on doit tous en passer par là pour avancer.
  • Eva Joly : le chat de Schrodinger. Personne ne sait vraiment si sa campagne est morte ou vivante.
  • François Hollande : le boson de Higgs. Parfois comparé à de la mélasse quantique. Depuis le temps qu’on prédit son existence, on s’étonne encore de ne pas l’avoir trouvé. Beaucoup l’attendent avec impatience, d’autres souhaitent ardemment qu’il disparaisse pour mettre sans dessus-dessous tous ces physiciens arrogants. Existe pour l’instant sous forme de petit bump à quelques sigmas. Si on le découvre, on saura enfin où est passée toute cette masse perdue.
  • Jean-Luc Mélenchon : la turbulence. Il faut remonter le nombre de Reynolds en haut de la colonne de Juillet, faire turbuler le système. Mais on n’arrive toujours pas à saisir où est passée l’énergie dissipée, ni si tout cela reste bien sous contrôle. Très populaire rue d’Ulm.
  • Nathalie Artaud/Philippe Poutou : les paires de Cooper. A température 0 (comme leur score dans les sondages), marchent toujours main dans la main, mais on ne voit pas très bien leur différence. Risquent de disparaître aussi vite qu’ils sont apparus du fait de la supraconductivité.
  • Jacques Cheminade : les supercordes. Personne ne comprend vraiment de quoi il s’agit, certains disent qu’il y aurait une théorie M universelle englobant tout. Beaucoup trop de paramètres libres empêchent tout pouvoir prédictif.

(et merci à ma chère et tendre pour quelques idées 😉 )

About the author

Tom Roud

Nanoblogger scientifique, associate professor incognito (ou presque). Suivi par @mixlamalice

6 Comments

Leave a Comment