Non classé Recherche

iGift

Il y a certainement beaucoup de réactions gênantes, voire énervantes au décès de Steve Jobs.

Mais une des réactions qui, personnellement, me gêne en partie, est celle de l’appel au don contre le cancer – réaction qui semble spécifiquement américaine pour une raison culturelle à la fois intéressante et évidente (exemple, mais ma TL en était pleine l’autre soir).

A tous les fans de Steve Jobs qui se lancent dans la levée de fonds pour le cancer, j’aurais un conseil à donner :

Think different

J’avais déjà souligné ici que le problème du financement de la recherche par dons est loin d’être simple. La réaction spontanée des fans d’Apple, si généreuse soit-elle, est un peu attendue et terriblement conventionnelle. Alors, si vous voulez donner pour la recherche, voici mes conseils jobsiens :

  • donnez de l’argent pour financer des études en biologie du développement. Le cancer est une maladie qu’ on comprendra mieux en regardant comment les organes et organismes se développent naturellement. En plus, les biologistes du développement sont tous obligés de faire des cellules souches pour avoir de l’argent, ce serait dommage de voir ce domaine disparaître ainsi
  • donnez de l’argent aux gens qui étudient la physique des cellules. Les cellules cancereuses ont des propriétés très spéciales : par exemple elles sont plus molles que les autres cellules, ce qui leur permet de se tortiller et de passer entre les autres cellules pour faire des métastases. Si on arrive un jour à comprendre ça, on pourra peut-être circonscrire mieux les cancers
  • donnez de l’argent à des gens qui font les maths de la biologie. Parce que le cancer, c’est un système émergent, comme les cours de la bourse ou les sociétés de fourmis. Et qu’on a besoin de maths sophistiquées pour comprendre.
  • donnez de l’argent aux gens qui étudient l’évolution. Parce que les cellules cancereuses, elles passent aussi une espèce de sélection naturelle dans le corps pour pouvoir se développer et l’envahir. Et qu’on a une espèce de dilemme du prisonnier médical, dans lequel ces cellules finissent, en se développant, par tuer leur hôte.
  • bref, donnez de l’argent pour faire de l’interdisciplinaire. Parce que la biologie et la médecine progressent beaucoup, certes, mais qu’il va falloir probablement penser hors de la boîte pour faire le prochain saut qualitatif dans la lutte contre ces maladies

Et la réalité, c’est que les gens qui étudient tous ces sujets, ils essaient bien souvent de mettre « cancer » dans leurs propositions de projets pour draîner un peu de cet argent que les fans d’Apple s’apprêtent à investir. Ils ont raison, on a besoin d’eux, mais ils ne pèsent rien à côté des centres étudiant directement le cancer. Et qu’en période de restriction budgétaire généralisée, toutes ces disciplines sont en train de souffrir, car si aucun gouvernement ne diminuera l’argent investi dans la recherche biomédicale appliquée, il n’hésitera pas à sabrer des sujets apparemment ésotériques et moins appliqués (ou sachant moins se vendre). Or on sait bien qu’en science, il faut un peu de sérendipité et qu’il est au fond assez rare qu’on résolve un problème en s’y attaquant frontalement.

About the author

Tom Roud

Nanoblogger scientifique, associate professor incognito (ou presque). Suivi par @mixlamalice

8 Comments

  • T’es un peu de mauvaise foi quand meme, parce que toutes ces fondations pour la recherche pour le Cancer savent bien tout ce que tu racontes et financent souvent (peut etre pas assez a ton gout….) des recherches connexes et ne débouchant pas immédiatement sur des applications thérapeutiques. De meme les grands centres étudiant le cancer (ou, je pense savoir de quoi tu parles 😉 participent aussi largement à cet effort de recherche fondamental.

    D’autre part, je te trouve bien optimiste en disant qu' »aucun gouvernement ne diminuera l’argent investi dans la recherche biomédicale appliquée »…

  • Mauvaise foi ? Quand on t’explique que dans des grants, c’est toujours mieux de relier ce que tu fais au cancer pour les relations avec le grand public, tu te poses des questions quand même. Et puis, encore une fois, l’embryologie est en train de mourir à petit feu parce que tout le monde va sur les stem cells, là où les gens mettent l’argent.

    Indépendamment de ça, on peut aussi « éduquer » le grand public en question, ça évite que des abruties comme Palin critiquent les chercheurs qui travaillent sur la mouche à Paris 😉 .

  • C’est un peu hors discussion mais je dirais qu’une bonne façon également de « donner contre le cancer », un terme assez vague d’ailleurs, qui ne recoupe pas uniquement la recherche, est de donner à des structures qui font pour partie de l’accompagnement des malades. Notamment de l’écoute, du soutien, ou du financement de lits dans des maisons de repos médicalisées.

  • est-ce que Jobs, malade, a lui même donné pour la recherche contre le cancer (sur les 350B$ de Apple)?

  • @ vf : excellente question. Aucune idée (alors qu’un Bill Gates, on sait au moins qu’il a une méga fondation caritative)

  • @l’embryologie est en train de mourir à petit feu parce que tout le monde va sur les stem cells

    c’est quand les valeurs sont à la baisse qu’il faut les racheter!

Leave a Comment