Traders, fondez votre bourse

La dernière émission d’arrêt sur images est particulièrement intéressante : on y apprend donc que certains traders réclament un changement dans le système, et notamment une limitation de leurs salaires pour qu’ils aient moins d’incitations à prendre des risques financiers.

Pascal Canfin, député d’Europe écologie et spécialiste du sujet, insiste notamment sur les enjeux sociétaux. Il souligne qu’on peut se poser la question de savoir s’il n’y a pas de problèmes que l’Etat finance des études longues et difficiles pour des étudiants, pour qu’ils partent ensuite faire de la finance (au lieu de devenir ingénieurs, chercheurs, chefs d’entreprise, etc…).

Je me sens concerné au premier chef : mes bons amis se divisent en part à peu près égales entre chercheurs et financiers (au sens large). Par ailleurs, si l’on faisait des petites statistiques sur les étudiants en physique théorique (domaine que j’ai l’honneur d’enseigner à l’université), je pense qu’on s’apercevrait que Wall Street et la City draînent in fine beaucoup de nos étudiants.

J’ai toujours eu le sentiment que le choix de faire de la finance était avant tout un choix individuel. Après tout, pour avoir fréquenté quelques drinks new yorkais des anciens de mon école (où j’étais en général le seul chercheur, bête curieuse, parmi des traders), j’ai pu constater que l’éthique du trader est plutôt individualiste tendance libertarienne, et qu’Ayn Rand faisait certainement partie des lectures de certains de mes camarades.

Ordoncques, j’apprends dans cette émission d’arrêt sur images que les traders sont en fait des victimes d’un système, celui des méchantes banques qui les poussent à spéculer au maximum pour avoir des taux de rendements de l’ordre de 15%. Dans ces conditions, je pense que toucher un bonus lorsque l’on est autant exploité doit faire culpabiliser un max. Et si j’en crois mes amis dans la finance, la plupart des traders trouvent leur salut dans des achats fort peu raisonnables directement inspirés par les pages de pub de tradersmagazine.

J’ai une solution.

Ami trader, toi qui souffres d’être exploité par les banques et pense que ton salaire, ton bonus pourraient être utilisés à meilleur escient, pour vraiment créer quelque chose; toi qui penses que les ressources de la finance devraient être investies dans la Science; toi qui souhaites reprendre ta vie et ton argent en main pour te conformer à ton éthique individualiste, plutôt que de te laisser broyer par les banques, tes employeurs impitoyables quasi-nationalisés, je te propose de financer à l’aide de tes bonus une bourse de recherche qui portera ton nom (un peu comme Bill Gates, mais à plus petite échelle). Et je me ferais une joie d’embaucher un étudiant ou post-doc grâce à cet argent pour travailler dans mon laboratoire à la réalisation d’un monde meilleur. Il y en a pour tous les goûts et tous les montants :

  • un voyage dans une conférence internationale coûte environ 2000 $ par personne
  • le salaire d’un étudiant d’été se finance à hauteur d’environ 6000 à 8000 $
  • le salaire d’un étudiant en thèse se finance à hauteur d’environ 20 000 $ par an
  • le salaire d’un post-doc lambda se finance à hauteur d’environ 35 – 40 000 $ par an

Si ton bonus ne suffit pas pour financer des bourses de recherche, le cas échéant, je suis sûr que vous pouvez vous mettre à plusieurs.

Au niveau transparence, rassure-toi, il n’y a aucun problème. Nos fonds de recherche sont gérés par un Office of Sponsored Research, qui contrôle sévèrement nos dépenses. Il y a des tas de retrictions amusantes : par exemple, je n’ai pas le droit d’utiliser des fonds gouvernementaux pour acheter des meubles ou un tableau noir (ce qui est particulièrement apprécié lorsque vous débarquez dans un labo vide), je n’ai pas non plus le droit d’acheter un iPad (qui me serait pourtant si utile pour mes présentations et mes lectures d’article). Je n’ai pas plus le droit d’utiliser du matériel acheté pour la recherche pour enseigner. Bref, libre au financier d’édicter des règles strictes qu’on se chargera de me faire respecter.

J’ai grand besoin de financement pour développer ma science, qui, je pense, peut changer le monde; et force est de constater que la plupart des agences gouvernementales de par le monde diminuent grandement leurs contributions ces temps-ci. Par exemple, là où je suis, les subventions pour les groupes qui commencent sont bien moins élevées qu’elles ne l’étaient il y a 30 ans (je ne parle pas en dollar constant, je parle en montants absolus en dollars, ce qui te donne une idée de ce qui se passe). Là où un professeur débutant pouvait financer sans problème 2 étudiants en thèse autrefois, je ne peux pour ma part que payer un étudiant (moins que ça en fait, mais j’ arrondis pour faire moins pauvre). En fait, l’idée est que nous devons nous transformer en manager, et aller chercher l’argent pour nos recherches avec nos petits bras musclés. Certes, tu me diras qu’après tout, j’ai fait aussi ce choix, de faire la recherche et de contribuer à un vaste schéma de Ponzi, mais je te répondrai qu’il faut bien former des scientifiques face aux défis de demain, pour aller travailler dans les universités, mais aussi dans les laboratoires de R&D des entreprises, dans les gouvernements, etc… , et que la formation par la recherche, il n’y a que ça de vrai. Et puis je ne suis pas exactement dans ma tour d’ivoire focalisé sur ma recherche, comme le démontre l’existence de ce blog.

Ami trader, je te serais donc sincèrement reconnaissant si tu pouvais m’aider, d’autant que tu pourras montrer, par ton action, la supériorité intrinsèque du marché sur le gouvernement mangeur d’impôts pour financer la recherche scientifique. Je tiens plusieurs projets de recherche à ta disposition dans l’hypothèse où tu voudrais « moduler » ton investissement scientifique, du plus théorique au plus expérimental. Je connais ta formation et tes goûts scientifiques, car j’ai les mêmes, et ma recherche aurait pu être la tienne si tu avais eu ma vie. J’ai de l’ambition scientifique, je veux changer le monde, à coup de maths et de biophysique intégrative. Il n’y a pas d’investissement toxique, mais je ne peux pas garantir que ça marche à tous les coups.

Pour toute demande d’information, n’hésite pas à me contacter à tom.roud@gmail.com.

Une réflexion au sujet de « Traders, fondez votre bourse »

  1. Pauvres traders… des fois ils sont cyniques aussi:

    http://www.rue89.com/2011/09/27/cynique-ou-fake-le-trader-de-la-bbc-affole-la-planete-223975

    PLus serieusement, j’ai une collegue dont la these il y a qq annees avait ete financee par une fondation cree par un businessman, businessman qui suite a un voyage en arctique etait devenu concerne par le pb du changement climatique et avait demande a un ami scientifique ce qu’il pouvait faire de plus concret pour aider la science:on lui repondit  » financer des chercheurs »… ce qu’il fit (financement de theses et autres post-docs ).

    Sinon, tu as ete un peu timide sur les salaires de thesards et postdocs… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *