Ruse de la raison immunitaire

Cela demande à être confirmé, mais l’idée que la grippe H1N1 immunise ses « survivants » contre toutes les grippes a quelque chose de vertigineux (via io9).

Il semble donc que l’exposition à H1N1 déclenche une réaction massive de l’organisme infecté, qui se met à produire toute sorte d’anticorps efficaces contre de nombreuses formes de grippe :

Unlike antibodies elicited by annual influenza vaccinations, most neutralizing antibodies induced by pandemic H1N1 infection were broadly cross-reactive against epitopes in the hemagglutinin (HA) stalk and head domain of multiple influenza strains.(…) Consequently, most neutralizing antibodies were broadly reactive against divergent H1N1 and H5N1 influenza strains. This suggests that a pan-influenza vaccine may be possible, given the right immunogen.

Un vaccin efficace contre toutes les souches de grippes pourrait donc être possible : il suffit de trouver le bon antigène qui déclencherait une réponse immunitaire massive de ce type. Cela dit, n’oublions pas non plus que certains cas de décès causés par H1N1 seraient justement peut-être dus à l’emballement du système immunitaire.

Il sera intéressant dans ce contexte de regarder l’influence de cette épidémie de H1N1 sur l’évolution de la grippe (qui est un phénomène très étudié, cf par exemple mes billets sur la question ici et ) . Si effectivement les personnes infectées deviennent immunisées (combien de temps ?) contre toutes les grippes, la pression sélective contre ce(s) virus va devenir de facto très importante. Que va-t-il se passer ? Une maladie peut-elle disparaître naturellement ainsi (un peu à l’image de la variole éradiquée par l’immunisation artficielle de la population ) ?

Mais la question que tout le monde se pose, c’est de savoir si les vaccinés contre H1N1 sont eux aussi immunisés contre toutes les grippes. Qui sait, peut-être que Bachelot a, sans le savoir, sévèrement diminué les bénéfices futurs des compagnies pharmaceutiques en immunisant à vie toutes les populations à risques vaccinées lors des campagnes de l’an dernier ? (ça m’étonnerait, mais ce serait tellement drôle …)

5 réflexions au sujet de « Ruse de la raison immunitaire »

  1. A mon avis non, ce serait très lamarckien comme vision des choses, non ? Il n’ y a aucune raison que des mutations plus méchantes apparaissent a priori. Par contre, ça peut changer la structure de population des grippes qui circulent, mais je ne sais pas quel serait l’ effet .

  2. J’ai toujours entendu que l’immunité contre la grippe ne durait que quelques années… mais peut-être est-ce dû à l’évolution des souches de grippe ?

    Je l’ai eue et je suis bien content, du coup, tiens !

  3. @ H : je ne suis pas sûr que l’immunité dure davantage, en revanche, elle semble donc générale… ça veut dire que si tu as eu H1N1, tu es peut-être effectivement immunisé contre la grippe pour plusieurs années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *