Nobel Non classé Physique

Nobel Physics Troll

Le Nobel de physique vient d’être attribué à trois « maîtres de la lumière ». Trois remarques :

  • on dit souvent qu’il n’y a pas de différence entre appliqué et fondamental. Le prix de cette année me paraît très très appliqué. C’est pratiquement plus de la technologie que de la science. Je pense que je préfère quand le Prix Nobel va à du vrai fondamental …
  • On a eu en 2007  » pas d’iPod sans Albert Fert ». En 2009,  « pas de caméra optique sans Boyle et Smith ». Entre les deux, on a eu la brisure de symétrie, qui est de l’hyper hyper fondamental. Va-t-on désormais avoir une alternance entre des prix assez appliqués, dont le grand public comprendra la portée, et des prix beaucoup plus théoriques sur de la physique très fondamentale ? Est-ce voulu ?
  • Deux des lauréats proviennent des Bell Labs, qui forment une structure à part, sorte de légende scientifique, où tout physicien rêve de travailler. C’est là où ont été inventés, entre autres, la théorie de l’information, les transistors, UNIX et le langage C (juste pour situer). C’est là aussi où travaillait l’un des plus célèbres fraudeurs de la physique, Jan Hendrik Schön, pour situer aussi qu’il y a peut-être eu quelques changements dans la politique maison. Dans tous les cas, c’est typiquement le genre de structures qui manque probablement en Europe.

Ajout 16h35 : ca discute aussi sur tout ça en commentaires chez Yvic.

About the author

tom.roud

11 Comments

  • Est-ce que les Bell Labs existent d’ailleurs toujours sous leur forme « légendaire » (en gros à l’époque du pognon illimité)? Je me suis laissé dire que les crédits avaient quand même pas mal baissé par rapport à la grande époque.

  • il y a une tradition du nobel vachement appliqué, pour mémoire, le prix nobel pour l’invention de l’alimentation électrique des phares:

    Nils Dalen, prix noel 1912  » for his invention of automatic regulators for use in conjunction with gas accumulators for illuminating lighthouses and buoys »

    • Hi hi. C’est l’équivalent scientifique du bridge comme discipline olympique.

      Plus sérieusement, il y a le transistor aussi…

  • En tout cas, ça montre que le choix du Nobel va un peu au-delà des considérations de type h-index. Si j’en crois WoS, les trois gars en question ont pas écrit des milliers de papiers et leurs papiers les plus cités n’ont rien d' »exceptionnel » (400 citations pour un papier de 30 ans, c’est bien mais pas non plus éblouissant). Par contre y a du avoir du brevet (ça me fait penser au chimiste de l’IFP qui a eu le Nobel avec la métathèse, je crois).

  • Juste remarque sur l’alternance entre fondamental et théorique. Mais on peut s’en réjouir à deux titres.

    1°) D’abord, il est bon, il est bon, que le grand public apprécie ses bienfaiteurs. Disons que c’est un « coup de pub » pour la science, jamais malvenu.

    2°) Ensuite, les applications pratiques sont certes souvent moins impressionnantes intellectuellement. Mais de part les transformations fondamentales qu’elles impliquent pour la société, les applications pratiques méritent tout de même d’être récompensées (et je pense que c’est quelque chose que Nobel lui-même aurait jugé important, puisque c’est malgré tout un problème qu’il avait en tête, non ?). Je me souviens d’un bouquin un peu ridicule que j’avais acheté aux States, appelé pompeusement « The 1,000 most important people of the last thousand years » ou un truc de ce genre. Evidemment, les 1000 personnes en question étaient classées (ce qui est un peu absurde, mais passons). Le premier était Gutenberg. C’est complètement idiot dans la mesure où Gutenberg n’est pas stricto sensu l’inventeur de l’imprimerie, mais le principe de départ, selon lequel la technologie liée à ce nom avait permis la naissance du monde moderne se tenait.

  • En même temps Alfred Nobel a surtout inventé la dynamite. Il me semble qu’il était surtout interessé par l’expérimental et qu’à la base son prix récompensait principalement des recherches expérimentales. Albert Einstein a reçu le Nobel pour l’effet photoélectrique, et pas directement pour sa relativité générale.
    Mais ce qui est marrant c’est que l’année dernière ce soit la GFP qui ait gagné le prix nobel de chimie sans que ça n’étonne personne. Par contre que les mecs qui ont inventé (ou découverts) l’électronique moderne et la supraconductivité ainsi que les capteurs CCD, là tout le monde s’étonne. Alors qu’ils ont certainement plus révolutionné la manière de faire de la science, ainsi que notre vie de tous les jours, que ne l’a fait la GFP, qui n’a pu révolutionné que la biologie cellulaire et sub-cellulaire. C’est peut-être une histoire de hiérarchie des disciplines où la physique, matière plus noble que la physique, ne peut se permettre de frayer avec des recherches qui ont des applications.

  • Oh j’avais bien dit que dès le titre que je trollais 😉 .
    Tu as certainement raison r que le fait que Nobel a créé ses prix plus pour la science appliquée, il n’empêche qu’en pratique, le prix Nobel de physique a été bien inspiré de quitter les concepteurs de phare pour les physiciens théoriciens.

    Sinon, la vraie raison pour laquelle il n’y a pas de prix en mathématiques n’est-elle pas parce qu’il n’y a pas d’applications directes ? (l’histoire de coucherie m’a toujours parue capillo-tractée).

    La chimie (et les prix Nobel associés) m’a toujours semblé plus appliquée par nature
    (Nouveau troll on)
    Après tout, la chimie, ce n’est jamais que de la physique quantique appliquée.
    (Nouveau troll off).
    Sur la révolution GFP, on retrouve l’opposition fondamental/appliqué : tu as raison, la GFP n’a bouleversé que la recherche fondamentale.

  • Je commentais cet article surtout par la grande tentation apportée par le titre. Je n’ai pas spécialement de raison de défendre le Nobel en général. Mais pour l’histoire des maths je pense que l’explication appliquée est la plus raisonnable, même si l’autre est plus drole. Il me semblait qu’il y en avait une troisième mais je peux me tromper.

    Par contre sur la GFP je trollais plus que tu ne pensais car ça n’a finalement boulversé qu’une partie de la biologie (sous partie de la recherche fondamentale).

Leave a Comment