Mystère 2 : L'anomalie Pioneer


Les sondes Pioneer font partie des premières sondes envoyées dans l’espace. Elles continuent encore aujourd’hui leur petit bonhomme de chemin. Problème : ces sondes semblent accélérer à la sortie du système solaire, pour une raison totalement inconnue. Le plus étrange est que les deux sondes semblent subir le même effet de la même façon (et wikipedia m’apprend qu’une troisième sonde subirait la même anomalie). Brooks décrit les nombreuses tentatives de recherche d’erreur diverses et variées, du software à la fuite de carburant … Pour l’instant, on est toujours incapable de comprendre ce qui se passe. Brooks fait cependant une analogie intéressante : peut-être que les trajectoires des sondes Pioneer seront à la théorie MOND (cf mystère 1) ce que le calcul de l’avancée du périhélie de Mercure fut pour la théorie de la relativité générale d’Einstein, i.e. le petit effet fin prédit avec précision par les équations.
Taux de scepticisme : 25 %, soit c’est effectivement un effet de MOND, soit c’est juste un truc bête qu’on n’arrive toujours pas à trouver 30 ans après . Mais s’il se confirme effectivement qu’une troisième sonde subit le même effet, c’est qu’il y a certainement quelque chose !

Revenir à la liste des 13 mystères

6 réflexions au sujet de « Mystère 2 : L'anomalie Pioneer »

  1. Dans tout les liens donné il est dit que la sonde semble décélérer plus vite que prévu, et non pas accélérer, c’est une erreur ou j’ai mal compris?

    (même si quelque part une décélération dans un sens c’est une accélération en sens inverse, mais ça baisse la vitesse au lieu de l’augmenter 🙂 ).

    Sinon, très intéressantes série de petits articles 🙂

  2. Mmmm ah oui en fait l’article de Wiipédia français est mal traduit de l’anglais, les sondes ralentissent bien, mais moins qu’elles ne devraient … L’article anglais est beaucoup plus clair.

    Donc c’est bien une accélération d’origine inconnue qui « pousse » en dehors du système solaire, j’ai mieux compris, je me disais aussi 🙂

    Et encore merci pour ce blog, (et pour le blog Darwin 2009 aussi).

  3. Ah zut, l’accélération est bien en direction du soleil, donc les sondes décelèrent plus que prévu (j’ai du mal le dimanche matin moi ….).

    Dommage ça aurait été intéressant dans l’autre sens pour la Science Fiction …

    Désolé d’avoir posté autant, j’aurais du d’abord réfléchir dans mon coin, et tourner sept fois mon clavier entre mes mains.

  4. Dans le dernier n° de Science&Vie, le dossier est sur une théorie proposant que l’antimatière antigraviterait, ce qui pourrait explique le « probleme de la matière noire » et l’effet Pioneer. Bon la théorie est encore embryonnaire et peu crédible, mais bon…

  5. J’ai peut-être une explication à l’anomalie Pioneer.

    Il s’agit en fait d’une erreur dans la formuloe qui calcule l’effet Doppler.

    On ne doit pas utiliser la dilatation temporelle relativiste à cause du mode de transpondeur utilisé.

    Si vous êtes intéressés à lire plus en détails, voir :

    http://cafe.rapidus.net/remsimar/anomaliepioneer.doc

    Rémy Simard, ing, MScA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *