Evolution Non classé Proba

Probabilité et cigarette

Cette publicité qui passe en ce moment en France m’a un petit peu gêné :

Déjà, je n’aime pas trop les délires du genre « il y avait une chance sur N que le big bang ait lieu », c’est un énoncé qui n’a aucun sens.

En fait, cette publicité me fait penser à certains arguments des partisans de l’Intelligent Design, sur le mode « la vie est improbable« . Mais elle permet aussi d’illustrer intuitivement une faille dans ce même raisonnement. Ainsi, il y avait peut-être une chance sur X millions que le spermatozoide de votre papa vous ayant engendré ait fécondé l’ovule de votre maman, mais comme il y avait ce jour là quelques millions de spermatozoides, la probabilité pour qu’un spermatozoide féconde l’ovule était très élevée. Le truc, c’est que VOUS ne seriez pas né, mais un autre enfant différent. La face du monde n’en aurait probablement pas été trop changée… De la même façon, la probabilité pour que vous gagniez au loto est très faible, mais la probabilité que quelqu’un gagne au loto est d’ordre 1. Un événement évolutif en soi (par exemple une mutation donnée) est très improbable, mais la multiplication des individus et les durées très longues rendent très probable son occurence à un moment donné, quelque part.


Ajout 22h 30 :
Comme le remarque Nicolas en commentaires, cela ressemble vraiment au générique de The Big Bang Theory

About the author

Tom Roud

Nanoblogger scientifique, associate professor incognito (ou presque). Suivi par @mixlamalice

20 Comments

  • Ha ça me fait plaisir! Je pensais l’autre jour à un truc: les probabilités ne valent rien dire en soit. Car comme vous le dites dans cet article, il y a mettons 1 chance sur 1 million qu’il nous arrive telle chose, mais le problème n’est pas là, c’est que même si la chance est très faible voir infime, à partir du moment où elle existe, suffit de tomber dessus pour « avoir (ou pas…) de la chance ».
    Je raisonne dans le vide où c’est bon?

    Hormis le raisonnement de la pub qui est moyen, je trouve que quand même le principe est efficace, la chute est plutôt bien faite.

  • Oui, c’est vrai que ça ressemble au générique de Big Bang Theory, je l’ajoute pour comparaison et parce que j’aime bien ce genre de clips, cela donne une espèce de sentiment de « grandeur » comme dirait Darwin, c’est motivant pour faire de la science je trouve.

    @gor, oui, après il y a un problème de proba conditionnelle, cela me rappelle aussi les discussions sur le principe anthropique (voir aussi ce billet au sujet proche)
    Cela dit, je critique et râle tout le temps, mais je trouve moi aussi cette pub assez bien faite et efficace !

  • Je m’étais dis aussi que ce spot allait faire réagir dans le coin… N’empêche, ce qu’ils ne disent pas et qui fait vraiment flipper, c’est que j’avais en gros une chance sur deux d’être une femme. Alors la cigarette…

  • Heu je coupe peut-etre les cheveux en 4 mais la probabilite que quelqu’un gagne au loto n’est pas necessairement 1: etant donne (d’apres http://fr.wikipedia.org/wiki/Loto ) qu’il y a actuellement 19 068 840 combinaisons possibles, il faudrait que 19 068 840 personnes jouent chacune une des combinaisons pour arriver a une probabilite de 1 d’avoir un gagnant. Si tout le monde joue sa date de naissance et celle de sa femme (en admettant que les dates sont differents pour arriver a 6 chiffres) on obtiendrait quelque chose comme 100*99 + 12*11 + 31*30 = 10962 combinaisons distinctes seulement.

    Sinon, moi non plus je n’aime pas cette pub,et en particulier la probabilite du Big Bang (la premiere): pour calculer une probabilite il faut connaitre toutes les combinaisons possibles or dans le cas du Big Bang les conditions prealables ne sont pas observables et donc ce chiffre n’a aucun sens.

  • 100% des non-fumeurs meurent de quelque chose, ils devraient plutôt insister sur la précocité de la mort : ceux qui meurent du tabac meurent avant l’heure, si on peut dire.

  • @Yann: je pense qu’il faut plutot comprendre la probabilite du big bang donnee dans la pub comme un degre de croyance (« degree of belief », je ne connais pas la traduction correcte) – mais ca n’a pas non plus grand sens dans ce contexte, car l’evenement a deja ete observe.

  • @vf: La diminution de l’espérance de vie par cigarette fumée a déjà été estimée: http://www.springerlink.com/content/l4858w0221x70051/

    Cela fait donc 28 minutes de vie en moins par cigarette consommée *en moyenne*, car je suppose que la réduction de l’espérance de vie n’est pas forcément proportionnelle au nombre de cigarette fumée et dépend aussi de l’étalement dans le temps de cette consommation.

  • sans compter que si vous utilisez la peur, vous risquez de faire un peu de prophétie auto-réalisante….

    bien des fumeurs risquent de recevoir ce message et d’être encore plus dans la peur de mourir d’une maladie à cause du tabac…

  • Même chose pour la grippe, non ?

    Il y a 0,4% de décès parmi ceux qui ont eu la grippe. OK.

    Mais quel est le pourcentage de décès parmi la population totale sur la même période ?

    Si c’est le même, on peut dire aussi qu’il y a 0,4% de décès parmi ceux qui utilisent des stylos 4 couleurs ou parmi ceux qui mettent le sucre AVANT de verser le café.

    Ca se tient ou pas ?

  • Hey ! Un big bang, des cellules, un machin qui évolue de la crustacé à l’homme, en passant par l’inévitable amphibien qui gagne la terre ferme. le schéma acrichiultraclassique de l’évolution, voilà qui me gêne !

    Et vous allez me calculer en suite la probabilité des différents évolutions, partis comme vous êtes. huhu.

  • J’ai réfléchi à la question plusieurs jours 😀 (cerveau lent mais pas de commentaire à chaud).

    YAB dit la même chose dans ses commentaires sur Home, « la vie est une miracle » dit-il. Plus à mon avis le point de vue anthropique fort que l’intelligent design ou le finalisme. Mais la question n’est pas là : c’est une publicité dont la destination est de faire que les gens fument moins. Et dans ce sens il y a intérêt à présenter au public la vie comme un évènement hautement improbable, de façon à considérer sa propre vie comme une miracle ou une chance inouïe. Et ainsi respecter son corps, ce que ne fait pas le fumeur.

  • D’un côté, ce n’est pas très sérieux de la part d’une pub médicale d’utiliser des pseudo-chiffres arbitraires (comme la probabilité inconnaissable qu’il y ait quelque chose plutôt que rien ou que l’histoire de l’humanité ait eu lieu ainsi et pas autrement).

    Mais de l’autre, la pub a au moins l’étrangeté qu’on la remarque parce qu’elle prend la statistique habituelle sur la hausse statistique à rebours de manière surprenante : Vous aviez 99,999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999% de chance de ne pas exister du tout alors que vous n’avez que 50% de ne plus exister à cause du tabac maintenant que vous existez de fait.

  • @ Phersv : cela me rappelle un débat que tu avais relaté sur ton blog, où des philosophes disaient que l’univers avait au contraire une probabilité très élevée d’exister parce qu’il y a une infinité de créations possibles, contre un seul néant. A rapprocher de l’exemple de la pub sur la probabilité qu’un spermatozoide donné féconde un ovule…

  • Oui, c’est un argument du métaphysicien Peter Van Inwagen (un disciple d’ailleurs du philosophe naguère brillant mais hélas devenu créationniste Alvin Plantinga) dans Ontology, Identity and Modality.

    Mais cela paraît un sophisme, un peu comme si on disait qu’on a une chance sur 7 d’obtenir « 0 » sur un dé à six faces, si on compte l’éventualité qu’il n’y ait pas de lancer de dé comme une des possibilités…

  • Et dans ce sens il y a intérêt à présenter au public la vie comme un évènement hautement improbable, de façon à considérer sa propre vie comme une miracle ou une chance inouïe. Et ainsi respecter son corps, ce que ne fait pas le fumeur.

    sauf que ça fait tellement peur, cette absurdité, que ça donne plutôt envie de fumer, au fond.

  • vous etes vraimen tous aussi stupide les uns des autres ou quoi deja de un c’est une pub de deux c’est que les con qui y croivent parcequ’il y a que les fumeurs qui son stupide. »Le truc, c’est que VOUS ne seriez pas né, mais un autre enfant différent. La face du monde n’en aurait probablement pas été trop changée… » hey si Albert Einstein n’etait pas née hey un autre croi moi quon serai tous ds le trou du cul du monde heé tien toi bien parceque peu etre si il navais pas été néé je croi que nous aussi donc tu n’aurai pas ecri ce que tu vien de decrire et trvailé ta conscience comme un con

  • hey pour le cout du 200 milliar de chance sur une pour que le big bang eux lieu mais ecouté bien ce qu’il dit apres et que l’univers se dilatte si tu n’y croi pas a sa donc ny croi pas au maths tu n’y croi pas au mathe ne croi pas a la physique si tu n’y croi pas a la physique aussi je pourai te faire croire que tu ne vie pas ds un systéme solaire mais que la vie ou tout autre chose s’arréte au porte de latmosphére hey la mec tu part ds un grand délire parce que c grace a c put1 de math qui on reusi a etable des probabilité qui font que tu regarde la tele et que tu est devant ton PC mtn

  • @ xdoom : bon je laisse passer pour cette fois, mais ce serait sympa d’être poli et d’écrire en français correct (genre avec des phrases, des majuscules, des points, …). La prochaine fois c’est poubelle.

    Sur le fond, croire que si Einstein n’avait pas existé, ses découvertes n’auraient jamais été faites est je pense faux. La relativité restreinte était dans les tuyaux, la relativité générale a été découverte à peu près en parallèle par Hilbert, etc… En science, il y a des « idées » en l’air, la postérité retient simplement les premiers qui font la découverte. Et il arrive de plus en plus souvent (aujourd’hui) que plusieurs équipes fassent la même découverte indépendamment et qu’elles s’arrangent entre elles pour publier en même temps dans la même revue.

    Je ne comprends pas le deuxième commentaire, c’est bien la première fois qu’on me dit que je ne crois pas aux maths et à la physique…

Leave a Comment