Il faut sauver le Tesla lab

Peut-être est-ce un biais français vers le fondamental, mais avant de venir aux Etats-Unis, je connaissais à peine Nikola Tesla.

Bien sûr, je savais que le Tesla était l’unité de champ magnétique. Mais je n’avais pas idée de l’impact des travaux du chercheur américain, ni de la nature exacte de ses travaux visionnaires. Tesla semble beaucoup plus populaire dans la culture anglo-saxonne -notamment geek-, ses travaux ayant même inspiré des romans de SF (comme le Prestige ).

05tesla1-500Via io9, j’apprends que le site du laboratoire de Tesla est menacé. Une histoire reprise de cet article du New York Times. Tesla est en gros l’inventeur du courant alternatif, et a déposé plus de 700 brevets reliés à l’électricité. Mais il avait aussi des idées assez folles, et des rêves d’égalité d’accès à l’information et à l’énergie. Son projet fou, financé à l’époque par John Pierpont Morgan, était de construire de gigantesques tours, permettant de transmettre électricité et information gratuitement, pour tous, et sans aucun câble. Une espèce de super wireless en fait. Marconi, en 1901, devait le scooper sur la transmission d’information à distance par signal radio, mais Tesla ne renonça pas à essayer de transmettre l’électricité à distance.
Manque de chance pour lui, JP Morgan devait lui couper les fonds, ne lui laissant pas le temps de finir complètement sa première tour. Comme l’explique Margaret Cheney au NY Times, Tesla avait mal jugé JP Morgan, qui n’avait aucunement l’intention, je cite, de « transmettre de l’électricité gratuite aux zoulous et aux pygmées ». Tesla fit bien une tentative d’utilisation de sa tour en 1903, mais finalement fut contraint de vendre son labo, et sa tour finit directement chez les ferrailleurs.
Le reste du labo est en mauvais état, mais tient toujours debout. Le problème est qu’ Agfa, propriétaire actuel du site, souhaite le rentabiliser en ces temps de crise financière, et envisage de tout raser pour pouvoir revendre un terrain valorisé. Ce qui suscite la crainte des admirateurs de Tesla, qui souhaiteraient lever des fonds pour transformer le site en musée…

2 réflexions au sujet de « Il faut sauver le Tesla lab »

  1. A chaque fois que je vois un clip des années 80, j’ai un effet madeleine de Proust, c’est fou…
    Mais pourquoi donc « Tesla » girls ? Parce qu’elles se servent d’un grille pain électrique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *