BSGeekeries du week-end

Les trois derniers épisodes de Battlestar Galactica accélèrent le rythme et m’ont coupé le souffle. Dommage que cela aille si vite … (ATTENTION SPOILERS DANS LA SUITE)


The « coup »

J’ai vraiment adoré les deux épisodes du coup d’Etat Gaeta/Zarek. Probablement deux des meilleurs épisodes de toute la série. Que dire ? Que les frontières entre bien et mal sont comme toujours bien minces, qu’on ne peut que comprendre les mutins et les comploteurs. Même l’attitude sanguinaire de Zarek se justifie : il sait qu’on ne peut réussir un coup d’Etat sans verser de sang, il sait qu’Adama vivant est un danger permanent. Et de fait, le coup aurait probablement réussi sans le désir patent de Gaeta de se justifier auprès d’Adama même. C’est cette bonne conscience de Felix qui les a perdus.

J’ai beaucoup aimé le fait de revoir les « méchants » de Pegasus, j’avais oublié qui était Kelly, mais j’ai aimé son attitude. J’ai aussi aimé voir la flotte s’entredéchirer, les pilotes se battre entre eux, et Starbuck ! prête à abattre RaceTrack de sang froid (« Follow me ! Please … »).

L’épisode « Blood on Scales » m’a donné plein de frissons :

– comme beaucoup de fans, je me remets difficilement du « I am coming for all of you » de Roslin. Je l’ai vu plusieurs fois dans les bande-annonces, j’ai regardé l’épisode deux ou trois fois, et à chaque fois, je suis soufflé par sa rage et sa combativité, par sa colère et sa détermination à anéantir Zarek et Gaeta.

Pour moi, l’un des moments les plus forts de la série, avec le fameux triple « So say we all » d’Adama à la fin de la mini-série. D’ailleurs, quelqu’un sait-il comment on a traduit « so say we all » en français ?
– la masse humaine qui porte Adama dans le CIC
– le dernier cigarello de Gaeta, sa fragilité, et les yeux rougis de Baltar. « I know who you are, Felix, I know how you are »
– enfin, l’exécution. Le sourire triste de Zarek, le soulagement de Gaeta.

Quel grand épisode, et quels grands acteurs ! Pourtant quelques indices laissent à penser qu’on reverra Gaeta plus tard dans la série : tous les acteurs majeurs « tués » jusqu’ici ont eu droit à leur séquence « hommage » sur le site de scifi, sauf Juliani.


Meilleure réplique de l’épisode :

Zarek : You want to think about the people of this fleet now, and surrender.
Roslin : No. Not now, not ever! Do you hear me? I will use every cannon… every bomb…. every bullet…. every weapon I have down to my own eyeteeth to end you.I SWEAR IT!I’M COMING FOR ALL OF YOU!!


No Exit

D’abord, j’ai adoré la nouvelle séquence d’ouverture (attention, on y voit les 12 cylons)

Un épisode excellent, dans un style complètement différent, beaucoup plus narratif. Je suis fasciné par la façon dont toutes les pièces de l’histoire s’emboîtent. Par exemple, une chose m’avait toujours gêné : comment les Final Five avaient-ils réussi tous à survivre ? On le sait désormais : c’était grâce à l’action vengeresse de Cavil, allant jusqu’à sauver Ellen pour continuer sa torture sadique de ses créateurs. Qui sait, on va peut-être même s’apercevoir à la fin que Galactica, le navire de Tigh et de Tyrol, n’a survécu à l’attaque que pour satisfaire Cavil ?

J’ai adoré la nouvelle Ellen, plus sage, plus mature, et qui va faire un excellent contrepoint à Roslin chez les cylons à n’en pas douter. Ah, les femmes de pouvoir, les figures centrales de BSG ! Et le pauvre Saul Tigh au milieu, comment va-t-il gérer la situation ?

Le treizième cylon, Daniel, a évidemment des liens avec Starbuck. Anders lui donne un « she » lors d’un de ses délires, mais Ellen l’appelle bien « him ». Comme beaucoup l’ont souligné dans les forums de fan, il est bien possible qu’ une pirouette finale fasse plaisir à Dirk Benedict..

Au milieu de ce flot d’informations, on apprend aussi très rapidement par la bouche d’Anders que les Final Five ont aussi eu des visions similaires à celles de Baltar et de Caprica Six. Visions qui les ont avertis du danger, amenés à accélérer leurs recherches sur la technologie de résurrection et qui leur ont permis de ressuciter. A mon avis un point capital pour la suite. J’ai hâte de voir le prochain long métrage « The Plan » centré sur les cylons…

Meilleure réplique de l’épisode : (traduction approximative)

Tigh : Si on remonte le fil des responsabilités, on finit toujours par arriver à une bactérie quelconque qui a eu la mauvaise idée de se diviser en deux.

Franchement, je n’ai jamais pris autant mon pied devant une série télé, j’ai envie de tout revoir de A à Z et quand tout sera fini, je m’offre direct l’intégrale en DVD.

A lire comme chaque semaine , GalacticaSitrep et le blog de Bear McCreary, avec une interview spécial Final Five.

Catégories : BSG

10 réflexions au sujet de « BSGeekeries du week-end »

  1. Je n’ose pas lire ce billet (je ne fais que le parcourir le plus rapidement possible)…parce que je viens juste de finir la saison 3 et je ne veux pas savoir avant !! mais je vous laisse un petit mot au sujet de Baltar, qui a pris un peu de consistance depuis qu’il arbore sa barbe christique 🙂

  2. Oui, Cécile, ne lisez surtout pas ce billet si vous êtes à la fin de la saison 3 !!!!

    Quant à Baltar, il poursuit son évolution tout au long de la saison 4, vous verrez…

  3. Allez, comme d’hab, je ne me permets de commenter ici que quand ça parle de BSG ! 😉

    Moi aussi, ces deux épisodes m’ont beaucoup plu, cette série sera grandiose du début à la fin. J’espère que le spin-off « Caprica » sera de la même veine, on verra… Et dire que la plupart des gens en France ne connaissent même pas la série ! Elle est diffusée sur la version française de Sci-fi et sur une petite chaîne de la TNT qui s’est permis de bâcler la traduction en aseptisant l’ambiance (c’est un gâchis sans nom).

    Dans la version française, « so say we all » a été traduit par « c’est ce que tous nous souhaitons ».

  4. Moi aussi j’ai de grandes espérances pour Caprica, on verra bien.

    Ce que j’aime beaucoup dans BSG, c’est aussi son côté fondamentalement existentialiste, le fait qu’une fraction des cylons puisse être pardonnés, etc … Tous les événements dans la série vont dans ce même sens : vous êtes ce que vous faites, ce que vous choisissez d’être. A ce titre, le personnage de Boomer sera probablement l’un des plus intéressants à suivre dans la fin de la série, elle qui est en train de se rendre compte que cela n’a aucun sens de vouloir être une « bonne » machine.

    « c’est ce que tous nous souhaitons », c’est un peu trop long. Le français est vraiment beaucoup moins concis que l’anglais, c’est une règle générale …

  5. Justement, une des questions que je me pose, c’est de savoir si les humanoïdes sont encore des machines ? Dans la série, on a peu de détails sur le sujet, mais je crois savoir que la quasi-intégralité de leurs corps est composée de cellules humaines, et que la place réservée aux circuits est minime (juste de quoi télécharger leur conscience en somme). Et si on met cela en lien avec le fait qu’ils puissent avoir des enfants avec des humains (Athena et Helo) voire entre eux (Saul et Caprica 6), ne sont-ils pas davantage des humains « améliorés » que des machines ?

  6. Oui, d’autant que clairement, les cylons humains de la 13ième colonie ont été exterminés par les cylons mécaniques qu’ils ont créés ! A mon avis, tout le monde est cylon, cela expliquerait bien des choses…
    Un truc que j’ai découvert hier : le terme « skinjobs » vient en fait de Blade Runner pour désigner les Réplicants. D’ailleurs Edward James Olmos est un des acteurs du film !

  7. wow! they took your breath away … and I haven’t seen a single episode in 2009.
    is BG still shown on the sci-fi channel here in nyc ? what night of the week ?
    all the best, I.

  8. I’ll watch the BSG episodes eventually. It’ll give me something to do while I’m in a nursing home (and that’s not too far away).

    Thomas, c’est presque un mois que je n’ai pas lu ton blog. 🙁
    I just checked your front page — and all seems to be O.K. with you.
    I didn’t see a headline where you were screaming in a huge font:
    « Get me outta these f****** United States! »
    « These people are f****** nuts! »

    I’ve recently joined an English-language sci-fi forum, where I contribute as Kodambakkam. Maybe, you’ll find it interesting.
    http://www.phpbber.com/phpbb/index.php?mforum=allscifi

  9. Légitimement on peut se demander qui est le cylon n°87 dit Daniel. Deux théories s’ opposent
    – Kara Thrace : C’ est une artiste ( ces dessins sur caprica ) et son pouvoir de comprendre et voir l’ avenir comme le mysterieux symbole peint sur le mur de son appartement
    – Felix Gaeta : Lorsqu’il se fait amputé, il chante afin d’oublier sa jambe ( artiste => comme le dit roslin il a une tres belle voie ). De plus c’ est un homme tres sensible, toujours dans le besoin de se justifié ( mutinerie ). Son comportement parait correspondre a la description de Anders. De plus comme il est dit dans la critique, Gaeta pourrait revenir.
    Ces deux théories sont ttes plausibles mais il parait fort interressant de réfléchir quant a la possiblité que Gaeta soit le cylon 7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *