Tax Return

Chaque année début Avril, la tension monte dans le labo. Il faut dire qu’approche la dead-line pour le fameux « Tax return », sorte de déclaration de revenus, mais en plus absurde et plus compliqué !

Tout commence au mois de Mars, un soir, en rentrant chez vous. Stupeur : deux espèces de mini-annuaires vous attendent dans votre boîte aux lettres, portant de doux noms tels que « IT-203-P Packet, Nonresident and Part Year Resident Income Tax Forms and Instructions ». Ces deux mini-bottins d’une centaine de pages chacun contiennent les formulaires et instructions détaillées pour réclamer le remboursement de vos impôts.

Première différence avec la France : nous autres gaulois devons déclarer nos revenus, puis payer nos impôts sur la base de cette déclaration. Aux US, les impôts sont prélevés à la source, et il vous appartient d’aller réclamer vous mêmes toutes les petites déductions auxquelles vous avez droit. Deuxième différence : les Etats-Unis ont deux niveaux d’imposition, le fédéral et l’état. Donc deux fois plus de travail pour le contribuable, deux administrations à contacter. Tout ceci explique peut-être le degré de complication de la chose …

Remplir ces déclarations n’est donc pas une sinécure, croyez-moi. J’en suis à ma troisième fournée, la plus compliquée depuis mon arrivée ici. Nous autres post-doc français sommes d’abord des privilégiés : tout chercheur français est automatiquement exempt d’impôts pendant deux ans. Donc théoriquement pas de retenue à la source. Pourtant tous les Français que je connais ont eu une retenue à la source les premiers mois, car il faut du temps pour mettre en place le dispositif (il est conseillé d’embêter le plus souvent possible votre employeur pour qu’ ensuite il vous rembourse le trop perçu). Puis il faut malgré tout remplir deux formulaires, poétiquement appelés 1040NR pour l’état fédéral et IT-203 pour l’Etat. En effet, même si vous mettez de petits zéros partout, vous avez le droit à des remboursements de taxes. Par exemple, l’état de NY m’a fait un chèque de 30 $ l’an dernier, juste parce que j’avais le téléphone !

Un jour, tout bascule. Le 14 Octobre 2007, je suis passé du statut de non résident à celui de résident, après deux ans de résidence principale à New York. A ce moment, la retenue à la source commence (là aussi j’ai dû me battre avec mon employeur car il avait commencé la retenue 15 jours trop tôt). La mauvaise surprise est venue ce matin quand j’ai voulu remplir mon tax return : devais-je remplir le tax return du résident, ou du non résident ? Après fouille dans le bottin des impots fédéraux, j’ai fini par trouver le paragraphe qui me concernait : j’étais un « Dual status resident ». Et évidemment il n’y a pas de formulaire spécial pour moi : il faut que je remplisse les deux formulaires, à la fois pour résident et pour non résident pour mes deux différents statuts (sachant que je n’avais reçu que le formulaire non résident). De même, écrit en petit caractères, j’ai découvert que je n’avais pas le droit aux déductions normales sur mon formulaire résident (pour éviter le célèbre effet « mariage en juillet » en France). Inutile de vous dire que ces indications sont tout sauf claires, et que je ne sais toujours pas vraiment à quoi m’en tenir … Je ne parle même pas du formulaire de l’état de New York, dans lequel je n’ai trouvé aucune indication sur le sujet. J’ai donc rempli un peu comme je le sentais.

Heureusement il existe des logiciels sur internet pour tout vous remplir quasiment automatiquement. Mais attention, le capitalisme n’est jamais loin aux Etats-Unis : il ne s’agit pas de déclaration sur internet directement liée au ministère, mais de compagnies privées proposant leur service pour de modiques sommes sur le web. Il y a probablement des accords avec les états, car le prix que vous payez pour l’utilisation de ces logiciels dépend en fait … de vos revenus ! Comme vous entrerez forcément ceux-ci au moment du remplissage du formulaire, impossible de tricher là-dessus. Très astucieux, n’est-il pas ? Le seuil pour payer a l’air de tourner autour de 30 000 $ par an. J’ai donc utilisé un de ces petits logiciels, particulièrement pour remplir ma taxe de l’état de New York. Cela marche très bien et permet de faire les choses légalement et sans souci (théoriquement). Le seul problème est qu’il n’y avait rien sur mon « dual status », j’ai moyennement confiance dans le résultat, mais bon …

Au final, juste pour donner un ordre de grandeur, normalement, l’état fédéral devrait me rembourser 1000$ de trop perçu, l’état de NY 500$. Ajoutons à cela que Bush a débloqué des fonds pour redonner à chaque contribuable 600 $. Au total, je devrais donc récupérer 2100 $ ! J’imagine que la plupart des américains dans la partie supérieure de la classe moyenne doivent recevoir chaque année un gros chèque des différentes institutions …

8 réflexions au sujet de « Tax Return »

  1. Quelle Galère! Je suis exactement dans le même cas que toi avec changement de status en octobre… Mais en plus je compte déclarer avec ma femme cette année et nous avons eu un enfant en novembre. Je suis complètement perdu, n’hésite pas à donner plus de détails sur ta déclaration et si tu pouvais me passer l’adresse de tes sites internet…

  2. @ blop : c’est probablement parce que tu viens d’arriver aux US, donc tu n’es pas encore dans leur fichier. Mais tous les formulaires sont disponibles sur internet. Le formulaire fédéral pour toi est probablement le 1040NR.
    @ Zaowouki : aie aie aie, c’est encore plus galère que moi Voilà ce que j’ai fait (je ne sais pas si c’est complètement bon, mais j’ai raisonnablement confiance pour le fédéral car les indications sont relativement claires) :
    – remplir un 1040NR mais en ne le signant pas avec ta bourse exempte d’impôt (je crois que c’est la ligne 22) avec le montant que tu as dû recevoir sur le 1042-S. C’est celui où tu paies pas d’impôts. Il faut marquer en haut DUAL STATUS RETURN (j’ai trouvé cela en regardant la notice du 1040NR), et mettre 0 partout sinon (taxes, taxable income, etc …). L’ar
    – ensuite, remplir le 1040 normalement, en mettant aussi « dual status return » en haut seulement il y a des déductions auxquelles tu n’as pas le droit. Par exemple, tu n’as pas le droit à la déduction standard (qui est de 5000 $ et quelques). Je ne sais pas exactement comment c’est pour toi et ta famille car il y a aussi des histoires de part comme en France, mais normalement c’est relativement bien expliqué sur le formulaire (tu dois indiquer le nombre de dépendents, etc …). Encore une fois, les déductions interdites sont expliquées dans la notice du 1040NR que tu as dû recevoir (ou qui est téléchargeable sur le net). En gros, ce que j’ai fait moi :
    – j’ai déclaré le salaire sur le W-2
    – j’ai déclaré les intérêts bancaires
    – tourne la page
    – ensuite pas de standard deduction à cause du dual status
    – en revanche, il y a la deduction sur le nombre de parts (3400$ x nombre de parts, une pour moi, vraisemblablement 3 pour toi)
    – cela te donne ton taxable income
    – ensuite tu calcules la taxe en te reportant aux tables dans la notice. Après réduction, mon taxable income était seulement de 7500 $ et des brouettes je crois, et cela fait il me semble 709 $ de taxes.
    – tu fais la différence avec les taxes que tu avais déjà payées
    Tada, voilà ce que l’Etat te doit !
    Date, signe, envoie.

    Après, pour l’état, c’est le grand flou artistique pour New York en ce qui me concerne. J’ai utilisé turbotax (http://turbotax.intuit.com/) pour le remplir et fait comme si de rien n’était (i.e j’ai déclaré uniquement la somme portée sur le W-2, mais j’ai joint quand même mon 1042-S exempt d’impôt au cas où).
    Tu peux aussi regarder sur le site de l’IRS pour avoir des renseignements :
    http://www.irs.gov/individuals/index.html
    La page où les logiciels sont indiqués est à suivre à partir de là :
    http://www.irs.gov/efile/article/0,,id=118986,00.html

    En tous cas, je sais ce que je fais l’an prochain : turbotax direct, il n’y a pas à se poser de questions comme ça, mais cette année ce n’était pas possible à cause de mon dual status… (écris-moi sur mon mail perso s’il y a un truc pas clair). De toutes façons, j’ai beaucoup moins « peur » qu’en France : mes impôts, je les ai déjà payés à la source. Le pire qu’ils puisse m’arriver c’est qu’ils me remboursent moins que ce que je réclame … C’est ce que m’a dit la secrétaire du labo aussi : on risque juste de se faire crier dessus …

  3. Waow, merci pour tout ces détails! Je regarde ça en revenant de ma conf (je suis à san diego) et je t’écris pas mail perso si besoin.

  4. hop me revoila! Je suis passé demander conseil au service specialisé de mon université et ils m’ont dit que ce n’était pas la peine de faire deux déclarations, il suffirait selon leurs dire de faire la déclaration de résident. Du coup je sais pas trop quoi faire…
    J’ai bien reçu mon 1042-S ce qui me fait penser qu’il faille bien remplir un 1040NR. Ceci dit il n’y a aucun chiffre dans la case 22.
    Si je n’ai pas besoin de faire un « dual status return » je suis bien tenté d’utiliser turbotax (ou autre).

  5. Peut-être qu’une seule suffit si tu joins le 1042-S, mais par contre normalement tu n’as pas le droit à la déduction standard, non ? (sinon cela signifie que j’ai perdu 500 $ 😉 ).
    Pour la case 22, je faisais référence à la ligne « Total income exempt by treaty », où normalement tu dois rentrer la somme de ton 1042-S (mais tu as déjà dû le faire les années précédentes).

  6. Au fait, pour ceux qui tomberaient sur ce fil dans les années futures, ce que j’ai fait a marché plus ou moins; en fait il faut signer tous les formulaires qu’on envoie. Ils m’ont aussi redemandé un 1040NR EZ pour la moitié de l’année où je n’étais pas résident. Je n’en ai toujours pas fini le 1er août …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *