Carte postale

Lascaux

Cher lecteur,
comme souvent, tu recevras cette carte postale bien après mon retour de vacances. Mais que veux-tu, c’est la loi du genre : aujourd’hui, les gens voyagent plus vite que les missives, surtout lorsque celles-ci doivent traverser les frontières. Il faut dire aussi que comme beaucoup, j’attends le dernier jour pour envoyer de mes nouvelles …
Quoi qu’il en soit, j’ai mis ces quelques jours à profit pour remonter le temps et marcher sur les traces de nos ancêtres au coeur de la France (déjà ?) éternelle. Le climat et la géologie de celle-ci ont permis la conservation de nombreux vestiges, que nous pouvons admirer aujourd’hui de nos yeux ébahis.
Parlons donc de notre père à tous Cro-Magnon, portant le nom du lieu-dit où son squelette à été découvert aux Eyzies. Si l’on en croit la rumeur, « Cro » signifie en patois local « abri », quant à « Magnon », il semble qu’il s’agisse du nom de la personne ayant autrefois possédé ce lieu. Amusant, non ? Aux Eyzies s’est installé le Musée National de la Préhistoire, modernisé en 2004, et présentant de nombreux vestiges du passage de notre ancêtre. Si les explications sont parfois denses et obscures, le Musée présente de très pédagogiques films, et le débitage des lames de silex ou encore la fabrication de sagaie à base fendue en bois de cerf n’ont plus de secret pour moi. Les impressionnants graffitis de l’époque, dont certains très coquins, donnent aussi un aperçu des qualités artistiques de l’ancêtre.
Pour poursuivre cette plongée dans le passé, rien de tel que les peintures de Lascaux 2. La Chapelle Sixtine de la préhistoire est maintenant fermée aux visiteurs qui modifiaient l’écosystème de la grotte, abîmant sans le vouloir les peintures; mais une reproduction inaugurée dans les années 80 permet de se faire une idée de ce qui se tramait sous le crâne velu de Cro-Magnon. Un des meilleurs moments de ces vacances, assurément. Qualité technique des peintures (et de leur reproduction, on s’y croirait), beauté des représentations, utilisation astucieuse des reliefs locaux pour suggérer une croupe ou une jambe. Nul renne dans cette grotte mais des aurochs, chevaux, et une chimère gardienne des lieux, suscitant cette pensée énigmatique que notre guide attribuait à Claude Lévi-Strauss : il y a des animaux que l’on mange, d’autres que l’on pense… Une grotte qui vaut le détour.
Signalons également la Grotte de Pech-Merle, dans un style un peu différent. Mammouths velus, tête d’ours, dessins cochons et hommes blessés : on semble plus dans le quotidien que dans le religieux, et la technique est moins aboutie. Mais quelle émotion de visiter la grotte originale !
Voilà pour ces quelques vacances; tu l’auras compris, je n’ai pas beaucoup bronzé et j’ai attrappé froid dans toutes ces grottes, mais cela m’a permis de bien me ressourcer loin d’internet et de mes simulations informatiques !

2 réflexions au sujet de « Carte postale »

  1. ah très bienallez à la Cazelle faire un atelier d’allumage de feu à la façon de cro-magnon (temps d’allumage, env. 3 minutes), et l’atelier de taille de silex,très instructifvf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *